Je vous l'accorde bien volontiers, ce titre est un peu bizarre sur un blog couture. Oui, mais coudre pour moi m'a fait découvrir ma part de féminité! On dit aux hommes "tiens c'est la femme en toi qui parle?", on peut aussi le dire pour moi qui suis une femme. Enfin femme c'est presque un gros mot me concernant!

Pour vous dire d'où nous partons, c'est bien simple, je n'ai jamais joué à la Barbie enfant. Dans la cour de l'école je jouais à Musclor et non à l'élastique. J'ai toujours rêvé d'être Bioman Rouge, le Rose et le Jaune n'ayant aucune valeur à mes yeux.

Vous allez me dire "Omouille arrête, maintenant la trentaine passée, tu es une femme, une vraie!" Et bien, oui et non... A trente ans passé, je trouve encore bizarre le fait de devoir se maquiller tous les jours, le concept de crème de jour me fait littéralement chier paraît venir d'une autre planète!

Moi je prends ma douche, un coup de déo et hop au boulot. Un vrai mec quoi! Dans mon sac à main, il n'y a pas de parfum, ni de raccord maquillage. Et je n'ai qu'une bague au grand dam de la grande Mouillette. "OUi mais ce n'est pas n'importe quelle bague" je lui ai dit, "c'est celle de mon amoureux, celle de son coeur". Ouais ca ne l'a pas beaucoup convaincu ma Mouillette...
Si vous connaissez le film "Ce que veulent les femmes", la scène où Mel Gibson essaie tous les trucs de filles chez lui, ben en gros c'est moi oui oui je vous l'assure... Allez histoire de mieux visualiser vous voilà le passage:

 

MAIS depuis quelques mois, il y a comme une vague de changement en moi. Ma part de féminité s'est rebellée! Ohlala, je vous vois venir: Non non je n'ai pas encore acheté de talons aiguilles, non...
La rebellion est plutot timide me concernant: Il m'arrive de me maquiller pour aller au taff et je commence à apprécier les robes et les jupes. C'est pas Monsieur qui va s'en plaindre!
Mais il faut bien se l'avouer, le jour où je ne travaille pas (oui j'ai cette chance!), je ne suis pas la maman hyper pomponée à la sortie de l'école. Non moi je suis celle en jean/baskets à peine coiffée qui vient de finir les provisions et le menages au pas de courses!

Toujours est-il que ma part de féminité me crie haut et fort depuis quelques mois de me faire une robe, que dis-je LA robe dont je rêve depuis des mois. Cette robe c'est la Sureau de Deer and Doe. Pour les couturières, cette robe n'est pas un mystère. Pour celles qui ne connaissent pas, je vais oser vous mettre des versions en espérant que je ne souffrirais pas trop de la comparaison.

 

La Sureau version Paunnet , Version  Jolie Bobine , et version Maggot

Et pour que cette robe m'aille tout de suite, je me suis collée pour la première fois au passage "normalement obligé" de la toile. Mais késako? Non, je ne suis pas allée au cinoche avant de coudre ma sureau, voyons! J'ai fait ma sureau dans un tissu "tout pourri" juste histoire de voir si la taille que j'ai choisi est bonne et de pouvoir faire les bons ajustements sur THE vrai robe ensuite.

En gros ca signifie quoi cette histoire de toile? Ca signifie que je couds 2 fois la Sureau! En espérant que la première soit mettable! Ahaha...

Vous ne verrez malheureusement pas ma Sureau sur TOILE. Et non parce qu'il m'a fallu non pas UNE mais DEUX toiles! Je ne sais pas ce qui s'est passé mais la taille 40 était bien bien trop grande alors que suivant le tableau de taille je faisais partie de cette "catégorie"... Ma première toile j'ai du tellement la raboter de partout qu'après une 5eme retouche j'ai tout laissé tomber et je me suis coupée le 38! Ca m'a mis du baume au coeur de couper le 38 et je n'ai fait que le corsage en toile. Malheureusement là aussi il y avait quelques couacs mais j'avais ma base! Le col baillait et il me manquait un chouilla au niveau de la ceinture...

Après tous ces paufinages, qui m'ont donné des sueurs froides, voici ma première Sureau:

 

IMG_0847

 

IMG_0845

Je ne vais pas m'envoyer des fleurs mais je trouve que ma version bicolore est pas trop mal. Je n'avais pas assez de tissu rose pour toute la robe mais les versions bicolores que j'avais vu sur le net ne m'avait pas laissé une envie irrésistible. J'ai fait à ma sauce et ma fois je suis contente!

IMG_0850

 

Ma fermeture invisible est loin de l'être totalement mais je m'en suis bien sortie quand même!

IMG_0854

 

IMG_0863

IMG_0860

IMG_0859

IMG_0861

 

Un sourire qui en dit long, je me sens bien dans cette robe! Vivement que j'aille au boulot frimer avec!

Mais je ne vous ai pas parlé de mes chaussures. Mes chaussures sont un hymne à Monsieur Omouille sans qui ces photos n'auraient été possibles. Ces chaussures, je les ai depuis 12 ans et preuve que je ne suis pas féminine pour un sous, je n'ai du les porter que 3 voir 4 fois maximum. Grâce à cette rebellion de ma part de féminité, je leur offre une deuxième jeunesse...

IMG_0866

Vous avez remarqué que je porte la robe avec une ceinture. C'est que certaine d'avoir trop d'estomac j'avais ajouté 0,5cm au niveau de la ceinture et j'aurais mieux fait de laisser. Finalement je ne suis pas si grosse que cela! Mais bon la ceinture apporte un petit côté chic et souligne la "finesse" à cet endroit de mon corps! La prochaine tombera encore mieux j'en suis sûre!

Par contre je tiens à dire quelque chose, OUI j'ai galéré pour que cette robe tombe bien mais NON le patron de Deer and DOE taille très bien! Vous avez pu le voir, le modèle Sureau est un modèle près du corps et pour le coup moi qui n'est pas un corps standardisé il faut faire des ajustement: c'est NORMAL! Et ce qu'il y a de bien avec Deer and Doe, c'est que tous les ajustements possibles et inimaginables sont tous décrit dans le Sew Along et là on fait quoi? On se prosterne devant Eleonore qui a tout prévu pour satisfaire ses clientes! Et prosterner n'est pas un mot trop fort, non non! Parce que ça m'a évité de m'arracher les cheveux!

 

Détails Techniques:

 

Patron: Sureau de Deer and Doe.

 

Tissu: Cotonnades rose et noire de Mondial Tissu.